logo

NICE 2000 :

UN SOMMET CAPITAL 

MOBILISONS NOUS DE TOUTE L'EUROPE !

OCCUPONS LE SOMMET !

Ils ont fait l'Europe contre nous : ša suffit !

Il ne se passe plus de semaines sans que patrons, gouvernants et organismes internationaux ne se réunissent pour décider de notre sort sans même nous consulter. C'est ainsi que le « Sommet européen » de Nice doit réviser le traité de l'Union européenne, discuter de l'élargissement, du fonctionnement des institutions, de nos droits, en un mot de tout ce qui fait notre vie sur ce continent le plus riche de la planète.

Il y a plus de cinquante ans que l'Europe se construit ainsi dans notre dos avec une seule règle : libérer le « marché » de toutes ses entraves. Cela ne peut plus durer : nous voulons une autre Europe.

Déjà, de partout, de nombreux réseaux associatifs, syndicaux, politiques ont annoncé leur venue pour arrêter l'offensive néolibérale des gouvernements de l'Union européenne.

Après Seattle, chacun le sait : nous avons les moyens de peser. Ne les laissons plus décider sans nous !

Chômage, précarité, exclusions : ša suffit !

Alors que les signes d'un embellie économique se multiplient en Europe et dans le monde, alors que les richesses produites n'ont jamais été aussi grandes, nous ne voyons, pour des millions d'entre nous, d'autre avenir que celui de la précarité généralisée. Délocalisations et plans de licenciements, chômage, flexibilité totale, emplois précaires, travail forcé, dumping social et fiscal, remise en cause des services publics, des protections sociales, des revenus minimums, voilà ce que nous propose l'Union européenne depuis des décennies. Ca suffit !

Pour des Droits fondamentaux et sociaux européens.

Les gouvernants de l'Union Européenne prétendent aujourd'hui élaborer une « Charte des Droits fondamentaux », tout en poursuivant leur politique de déréglementation, de démantèlement des systèmes de protection sociale et des services publics, de précarisation des statuts et des revenus des salariés, de culpabilisation des chômeurs et d'exclusion sociale.

Convaincus qu'il n'y aura pas respect des Droits fondamentaux sans une redistribution des richesses, et que le plus sûr moyen pour y parvenir est une mobilisation directe et massive des citoyens et des citoyennes d'Europe agissant partout de concert, nous, associations de chômeurs, mouvements de lutte contre les exclusions, organisations syndicales, déclarons la guerre ouverte au chômage, à la précarité et aux exclusions.

De toute l'Europe, nous convergerons sur Nice pour exiger la prise en compte des revendications des précaires, des chômeuses et des chômeurs, des exclu(e)s, formulées dans la Charte revendicative des Marches européennes pour des droits sociaux fondamentaux.

Nous manifesterons le 7 décembre 2000 et nous occuperons pendant tout le sommet la ville du luxe et des arrêts de mendicité pour que nos droits aient force de loi.

TOUS ENSEMBLE à NICE !

 

pied

 

 

Début Page

Archives
Secrétariat des Marches

E-Mail Webmaster